HISTOIRE | ARCHÉOLOGIE | CULTURE | PATRIMOINE
Des clefs pour lire un immense auteur

Des clefs pour lire un immense auteur

L'expérience d'une écriture moderne et brûlante

Soljénitsyne reste l’un des plus grands auteurs russes du XXe siècle. Son œuvre colossale n’entend pas créer un univers nouveau, elle contemple le monde tel qu’il se donne et scrute l’homme dans sa vérité nue.


-Élargir les horizons lexicaux : Soljénitsyne souhaite enrichir son vocabulaire au maximum pour résister à l’appauvrissement de la langue russe. Il truffe ses textes de mots et d’expressions savoureux, puisant avec allégresse dans le parler paysan, le jargon des camps, les dialectes régionaux, le large éventail des mots rares, etc. Le Dictionnaire raisonné de la langue russe vivante, de Vladimir Dahl (1801-1872), reste indéniablement son livre préféré avec ses quatre tomes qui recueillent les trésors du folklore oral (dictons, contes, chansons). En exil, Alexandre Issaïevitch composera à son tour un Dictionnaire d’élargissement de la langue russe à partir de ses propres trouvailles.

 

-Utiliser la plasticité du russe : L’écrivain considère sa langue maternelle comme un matériau vivant qui offre une grande souplesse syntaxique et lexicographique. Seulement, les codifications grammaticales de la fin du XIXe et du début du XXe ont eu tendance à la figer. Il se propose de reconquérir cette liberté perdue. Sa plume forge des mots nouveaux en abondance, utilisant des dérivations très spécifiques au russe. La structure des phrases s’inspire de chants épiques (bylines) ou de proverbes russes dans des formules ramassées souvent elliptiques. Il en découle un style vif, alerte, dynamique, terriblement moderne par son oralité. Par cet aspect, Soljénitsyne s’inscrit dans le grand mouvement de renouveau de la littérature russe (…).

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Codex #09.