HISTOIRE | ARCHÉOLOGIE | CULTURE | PATRIMOINE
Sur les traces de Ligier Richier

Sur les traces de Ligier Richier

Escapade dans la Meuse Renaissance

Dans l’ancien duché de Bar, un brillant artiste du XVIe siècle a laissé de merveilleuses sculptures. Elles se contemplent in situ, dans les églises le plus souvent, au fil d’un parcours qui révèle l’éclat d’un âge d’or insoupçonné.


Au XVIe siècle, les duchés de Bar et de Lorraine connaissent une période florissante. Ces marches coincées entre le royaume de France et l’Empire germanique sont réunies depuis 1420. En 1477, René II a remporté une victoire fondatrice face à Charles le Téméraire lors de la bataille de Nancy. Son fils Antoine le Bon lui succède en 1508. Les ducs veulent construire un État solide, moderne et indépendant. Ils favorisent l’éclosion d’une culture originale dans un contexte de paix relative. La dynastie profite de longs règnes. La société de cour devient plus nombreuse avec des fêtes et des cérémonies sophistiquées. Les artistes bénéficient d’un mécénat important, renouvelant leur pratique. Ils contribuent à la célébration mais aussi à la mise en scène du pouvoir. Les innovations scientifiques assurent la renommée du Gymnase de Saint-Dié, un groupe d’humanistes, ou de l’Université de Pont-à-Mousson. L’architecture civile intègre les canons de la Renaissance italienne découverts à Milan et en Lombardie à l’occasion des guerres d’Italie. C’est une période de bouillonnement intellectuel. Cependant, la position stratégique de cet espace complexe suscite toujours des tensions et des conflits (…).

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Codex #08.