HISTOIRE | ARCHÉOLOGIE | CULTURE | PATRIMOINE
Irlande : Au Purgatoire du Lough Derg

Irlande : Au Purgatoire du Lough Derg

L'île qui organise l'Ironman des pèlerinages

Haut lieu du catholicisme irlandais depuis quinze siècles, le sanctuaire de Lough Derg attire chaque été
les pèlerins pour trois jours de jeûne, de prière et de pénitence. Une expérience hors du temps.


Lough Derg est parfois surnommé « l’Ironman » des pèlerinages, reprenant le nom du triathlon le plus long et le plus exigeant pour les sportifs. C’est dire si les pèlerins sont prévenus des difficultés qui les attendent sur cette île minuscule (100 m sur 60 m), couverte de rochers pointus et où les conditions météorologiques ne sont pas toujours clémentes. Le pèlerinage dure trois jours et se déroule pieds nus à l’imitation des anciens moines irlandais. Au programme : nuit blanche, silence, prière et jeûne… Les pèlerins continuent, pourtant, d’affluer en quête d’expérience spirituelle authentique.

Certes, avec ses quinze mille pèlerins annuels, le pèlerinage n’est plus au niveau des trente mille pèlerins de 1846, à l’approche de la grande famine irlandaise (1846–1851). Au XXe siècle, la sécularisation de l’Irlande, suite à la croissance économique du « Celtic Tiger » dans les années quatre-vingt-dix, a peut-être, aussi, effrayé des candidats rebutés par l’austérité du lieu (…).

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Codex #08.