La révolution de l’imprimé

La révolution de l’imprimé

Une invention majeure de la Renaissance

L’Allemand Gutenberg met au point la technique de l’imprimerie au milieu du XVe siècle. Cette invention se diffuse dans les grandes villes grâce au travaiL de professionnels réputés.


Lorsque le Mayençais Johann Gensfleisch, dit Gutenberg, se lance dans la conception et la réalisation d’un nouveau procédé d’écriture, il a alors à sa disposition une riche expérience germanique en matière de reproduction des textes et des images. Depuis le début du XVe siècle, la gravure sur métal permet de reproduire des estampes tandis que la xylographie vient répéter des images. L’idée de multiplier les tex- tes en recourant au métal est dans l’air du temps et c’est Gutenberg qui parvient à mettre au point la technique de base de l’imprime- rie : réaliser de petits bâtonnets mobiles de métal (les caractères), encrer la forme obtenue en les regroupant dans le bon ordre, reproduire le texte ainsi préparé sur une feuille de papier mise en contact avec la forme grâce à la presse à vis. Le génie de Gutenberg réside dans plusieurs innovations. (…)