HISTOIRE | ARCHÉOLOGIE | CULTURE | PATRIMOINE
Aux origines du judaïsme

Aux origines du judaïsme

YHWH devient le seul dieu d'Israël

C’est sous le roi Josias que débute le judaïsme : le culte de YHWH devient exclusif. Pendant l’exil à Babylone
émerge l’idée d’un « vrai dieu ».


En 63 avant J.-C., le général romain Pompée intervient dans un différend entre deux rivaux de la dynastie hasmonéenne ; après une lutte acharnée, il pénètre avec ses soldats dans le Temple de Jérusalem, coeur de la nation juive. Là, raconte Flavius Josèphe, « ils virent tout ce qu’il est interdit de voir aux autres hommes, hors les seuls grands-prêtres. Il y avait là la table d’or, les chandeliers sacrés, des vases à libations, des quantités de parfums, sans compter, dans les caisses, environ deux mille talents composant le trésor sacré. » Hormis le mobilier religieux et le trésor, le temple sacré était vide.

Quoi de plus opposé au polythéisme romain que les pratiques religieuses des Juifs ? Leur dieu, honoré dans un lieu unique, est invisible (« tu ne te feras pas d’image ») et jaloux (« tu n’adoreras pas d’autre Dieu que moi ») ; il s’est choisi un peuple qu’il contraint à une irréductible singularité, régie par des centaines de commandements consignés dans les livres saints. Son nom – le tétragramme Yhwh, ne doit pas être prononcé. Il n’en a pas toujours été ainsi (…). Par Antoinette Castelbuovo

L’intégralité de l’article se trouve dans Codex # 12.