Orfèvrerie religieuse en vente

Orfèvrerie religieuse en vente

Les dessous d'un sacré marché

Discrètement, de nombreuses communautés religieuses sont en train de disperser leur patrimoine. Elles alimentent le marché des objets cultuels qui se déroule principalement en salle des ventes, sans aucune maîtrise sur leur destinée. Faut-il s’en inquiéter ?


Sur le marché de l’art, la mise en vente d’une grande quantité d’objets du culte catholique, dont certains acteurs se sont fait une spécialité, pose des questions parfois dérangeantes. Dans ce domaine, l’orfèvrerie religieuse catalyse des enjeux importants : calices, ciboires, reliquaires, ostensoirs, chandeliers, burettes, encensoirs, croix de procession… L’avenir de ces objets précieux, pour certains consacrés, ne peut laisser indifférent les chrétiens ni les protecteurs du patrimoine, soucieux de préserver cet héritage. La baisse de la pratique religieuse, conjuguée à la patrimonialisation généralisée des éléments du passé, pourrait favoriser le passage concerté de l’un à l’autre, ce que certains spécialistes appellent de leurs vœux. Mais, en pratique, les cas restent rares. Se pose donc la question de l’existence de ces objets, de leur nombre, de leur valeur pécuniaire, de leurs sens, de leur perte d’usage qui conduit parfois à leur marchandisation, à défaut d’une conservation dans un but patrimonial. […]

Par Guillaume Denniel

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Codex #04.