HISTOIRE | ARCHÉOLOGIE | CULTURE | PATRIMOINE
100 ans de la CFTC

100 ans de la CFTC

"Ils ont sauvé la liberté syndicale"

En 2019, la CFTC fête ses cent ans. Retour sur l'histoire d'un syndicat d'inspiration chrétienne qui a su résister à l'omnipotence de la CGT, au régime de Vichy, au général de Gaulle et aux "aumôniers recruteurs" de la CFDT. Entretien avec Bruno Béthouart.


Codex : La CFTC fête cette année son centième anniversaire. Comment l’idée d’un syndicat « chrétien » a-t-elle germé en France ?

Bruno Béthouart : L’encyclique de Léon XIII Rerum novarum de 1891 joue le rôle de détonateur pour les catholiques soucieux de la « question sociale ». Depuis toujours l’Église s’en occupe mais, d’abord dans le cadre des corporations mêlant patrons et ouvriers. La nouveauté de ce texte pontifical réside dans la possibilité de créer des syndicats séparés. Dès 1887, un frère des écoles chrétiennes, le frère Hiéron, fonde le syndicat des employés du commerce et de l’industrie (SCEI) en lien avec l’Union patronale du commerce : il s’inspire de la spiritualité de saint Benoît Joseph Labre.

La Grande Guerre marque un coup d’arrêt. Mais le 2 novembre 1919 est créée une confédération française des travailleurs chrétiens, et non catholiques, car des protestants y adhèrent.

Codex : L’expérience française a-t-elle des équivalents européens ?

B. Béthouart : Oui, notamment en Allemagne où un courant catholique social s’est développé avec Mgr Ketteler (1811-1877), évêque de Mayence, et en Belgique avec la Confédération des syndicats chrétiens en 1909.

(…). L’intégralité de l’article se trouve dans Codex #13.