Grandes orgues en Alsace

Grandes orgues en Alsace

Fugue hivernale au bord du Rhin

Qu’il soit rural ou citadin, chaque lieu de culte alsacien possède son orgue. Un instrument communautaire qui fait la fierté du village pour sa belle facture. Voyage en musique pour le bonheur des yeux et des oreilles.


L’Alsace concentre à elle seule 1/6e des orgues français. Un patrimoine si exceptionnel que l’amateur ne sait par où commencer son voyage musical. 1230 instruments occupent ainsi les tribunes des églises et des temples, sans oublier les salles de concert ou les conservatoires. Sur cet ensemble, la qualité apparaît aussi remarquable avec 170 spécimens protégés au titre des Monuments historiques, en partie ou en totalité. Comment expliquer ce phénomène ? « La pratique religieuse, qu’elle soit catholique ou protestante, s’est développée ici sur un fond de culture germanique », explique Christian Lutz, l’un des experts qui a contribué à l’inventaire, technicien-conseil pour les orgues auprès des Monuments historiques. « Le chant choral revêt une grande importance, il fallait l’accompagner, même dans les petites paroisses de campagne. Ce qui me frappe, c’est que l’aire des orgues correspond exactement à la limite linguistique germanophone en intégrant la Moselle. » La région se distingue également par un maillage dense de petites villes et par la présence de différentes confessions chrétiennes, ce qui multiplie les chantiers. « Il y avait une concurrence entre villages, doublée d’une émulation entre catholiques et protestants. Dans les archives, on voit bien que si une communauté construisait un orgue dans une commune, l’autre suivait dans les dix ans ! » […]

Par Priscille de Lassus

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Codex #06.