1917, le tournant de la Grande Guerre

1917, le tournant de la Grande Guerre

un cahier pour accompagner les programmes scolaires

La Guerre s'enlise et, pourtant, tout change. L'épuisement des Peuples, La révolution russe et l'entrée en Guerre des Etats-Unis vont peu à peu modifier le sort des armes.


Extrait : Si l’on considère le seul front franco-belge, 1917 ressemble aux années précédentes : une guerre de positions qui n’en finit pas, des offensives meurtrières sans succès militaires tangibles, une guerre totale mobilisant des sociétés entières. Mais si l’on prend en compte le conflit dans sa dimension mondiale, des changements importants se produisent en 1917, des révolutions russes à l’entrée en guerre des États-Unis, en passant par des appels à la paix. Ces événements ne bouleversent pas encore les équilibres, mais ils annoncent des évolutions à venir.

Au printemps 1917, après que les Allemands ont évacué un saillant de front en Picardie et se sont repliés sur la ligne Hindenburg, les puissances de l’Entente lancent plusieurs offensives concertées et à peu près concomitantes sur leurs différents théâtres d’opérations. Le 9 avril, les armées britanniques attaquent au nord d’Arras : la prise de la crête de Vimy à cette occasion par les Canadiens est célébrée comme un événement marquant de leur histoire militaire et nationale. Une semaine plus tard, les Français engagent la bataille du Chemin des Dames. Malgré l’échec initial, le général Nivelle, pressé par le gouvernement, persévère pendant un mois. […]