HISTOIRE | ARCHÉOLOGIE | CULTURE | PATRIMOINE
La création d’un faux

La création d’un faux

Monita secreta : un manuel de lobbying pour les initiés

En 1614, un prêtre polonais publie les instructions que l’ordre destinerait à ses initiés : les Monita secreta. Le document est anonyme mais, dans le diocèse de Cracovie, on ne tarde pas à remonter à la source de ce qui apparaît comme un règlement de compte.


« Que les supérieurs gardent et retiennent entre leurs mains, avec soin, ces instructions particulières et qu’ils les communiquent seulement à quelque peu de Profès ; instruisant de quelques-unes les non-profès, lorsque l’avantage de la Société le demandera, et cela sous le sceau du silence et non comme si elles avaient été écrites par un autre, mais prises de la propre expérience de celui qui les dit. Comme plusieurs des Profès sont instruits de ces secrets, la Société a réglé depuis son commencement que ceux qui les sauraient ne puissent se mettre dans aucun des autres ordres, excepté dans celui des Chartreux, à cause de la retraite où ils vivent et du silence inviolable qu’ils gardent, ce que le Saint-Siège a confirmé (…). » Commentaire et explications de quelques extraits par Olivier Chaline, professeur d’histoire moderne à l’Université Paris-Sorbonne

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Codex 11.